Un périple de douze jours à vélo à travers la Bretagne au départ de Vannes

par Florian
voie verte Bretagne

Sur la voie verte en Centre-Bretagne (photo : John H)

Les voyageurs à vélos étaient nombreux sur les routes et voies vertes durant les vacances estivales de 2020. Parmi eux, John est parti de Vannes pour rejoindre la côte nord bretonne. Il a ensuite retrouvé le sud de la région par la Vélodyssée et la V8 le long du Blavet.

C’est un amateur chevronné des voyages à vélo qui apporte son témoignage sur ce périple déconfiné réalisé durant la parenthèse de l’été 2020. En plus de la Bretagne, John a réalisé de nombreux voyages en France et en Europe : Danemark, Irlande, Ecosse…

Un départ de Questembert

Pour boucler ce tour de Bretagne, 12 étapes ont été nécessaires à Sylvie et John, auteur du blog Johnsbikingtrips.com.

Plutôt qu’à Vannes, le véritable départ a été donné de Questembert après quelques minutes en train. De là, le départ de voie verte permet de traverser le Morbihan pour rejoindre la véloroute atteignant les Côtes-d’Armor, via Ploërmel et Saint-Méen-le-Grand, berceau de l’illustre Louison Bobet.

La Vélomaritime en mode personnalisé…

Vient ensuite la région de Dinan avant de rejoindre la côte et la Vélomaritime. De là, John, en cycliste chevronné, a suivi son flair et un savant dosage de Google maps pour tracer son propre chemin.

« J’ai retracé certaines sections qui me paraissaient trop rudes en vérifiant les nouveaux reliefs via l’application ‘Google maps’, onglet vélo. Cela nous a permis d’éviter les profils trop pénalisants. D’autres fois, nous avons préféré traverser la campagne sur de toutes petites routes, plutôt que de suivre aveuglément le tracé de La Vélomaritime, surtout quand celle-ci prenait plaisir à rajouter des kilomètres, ou quand elle passait trop loin d’un site présentant un intérêt pour nous. »

« Un plaisir des sens »

Le parcours s’est poursuivi par un retour via Carhaix, Pontivy et le chemin du halage le long du Blavet.
Une manière de voyager en prenant le temps et en appréciant les nombreuses découvertes le long du parcours :  « Le voyage vélo doit rester un plaisir des sens. Il n’est pas question de gâcher ce bonheur par des velléités de performance, ou pour avoir mis la barre trop haut. »

Architecture, machines d’antan ou retables remarquables d’églises… Les deux cyclistes au départ de ce périple posent également un regard affuté sur le patrimoine local. Toutes les richesses croisées le long du parcours sont largement détaillées et illustrées sur le blog.

A découvrir sur Johnbikingtrips.com

You may also like

Laisser un commentaire